Newsletter ou Emailing ?


Quels sont les différents types ?

L’email est au cœur de notre système d’information personnel, voire au cœur de nos vies. A force d’être bombardés par les courriels, nous ne faisons plus attention au contenu de bon nombre d’emails commerciaux. Or, il y a des newsletters qui valent vraiment la peine d’être lues. Comment discerner le bon grain de l’ivraie dans cette marée électronique ?

Newsletter et e-mailing, quelle différence ?

J’ai posé la question autour de moi, les réponses sont le plus souvent :

  • la fréquence
  • le fait d’avoir choisi de les recevoir ou non.

C’est ce que vous auriez répondu ? Allons plus loin dans la typologie et essayons de dégager les principales caractéristiques de chacun.

L’e-mailing

Il est d’abord de type promotionnel, tout en étant ponctuel. Il répond à un besoin :

  • de recrutement,
  • de fidélisation
  • d’acquisition (prospection)

Il est caractérisé par un envoi massif à des contacts récupérés (sauvagement) lors d’inscriptions. Le contexte légal est parfois douteux et je prépare un article sur le cadrage de la CNIL à ce sujet. Voici quelques illustrations parce qu’une image vaut 1000 mots, vous jugerez de la qualité de ces projets par vous-même.

L’e-mailing de recrutement

E-mailing de relance client par VistaPrint.
E-mailing promotionnel pour recruter des abonnés par Viapresse

Les points communs de ces deux campagnes sont le recours à du chiffre ayant un impact inconscient : -100 % pour Vistaprint et 6 € et pour Viapresse un appel à l’action « Vite, je fonce !!! » qui peut être efficace pour l’humain mais rédhibitoire pour les filtres anti-spam. Là encore, un billet au sujet des filtres anti-spam est en préparation.

L’e-mailing de fidélisation

E-mailing de Vente-Privé, fréquence 3 à 4 fois par semaine

On n’expliquera pas à Vente-Privée comment faire du webmarketing… Ces professionnels du déclenchement de l’acte d’achat proposent un style épuré, une bonne présentation du produit. Le teaser absolu réside dans le fait qu’ils n’affichent pas de prix. Ceci à pour effet d’exciter la curiosité et de pousser les gens à s’inscrire aux ventes du lendemain. Cherry on the cake : lien iCal vers votre agenda pour vous rappeler qu’il faut acheter !

L’e-mailing d’acquisition

Cette agence cherche des répondants à des sondages et offre de les rémunérer.

Vu les fautes d’orthographes, le mélange du français et de l’anglais et l’invitation à copier-coller un lien suspect dans son navigateur, on peut se demander quelles sont les cibles des responsables de publication.

Sans compter l’offre alléchante d’une rémunération à 2,90 € les 30 minutes…

A fuir > cliquer sur « spam »

Les newsletters

Elle se distingue de l’emailing par ce que pour la recevoir, il faut s’être inscrit volontairement sur une liste de diffusion. C’est ce que l’on appelle l’Opt in.

Elle a sa ligne éditoriale. Elle n’est pas forcément promotionnelle. Les objectifs sont d’informer, de maintenir une relation et / ou d’apporter une valeur ajoutée.

Elle est de trois types, parfois associés.

  • Newsletter promotionnelle
  • Newsletter relationnelle
  • Newsletter experte

La newsletter promotionnelle

Vertbaudet n’aurait-il rien à vendre aujourd’hui ? En tout cas, les équipes marketing ont assez de classe pour ne pas afficher leur produits lors d’une fête d’enfants. Rassurez-vous, un clic sur la moustache vous amène tout droit sur la page de leurs promotions !

Vertbaudet rebondit sur un marronnier : la fête des pères

La newsletter relationnelle

Que l’on fasse des travaux de rénovation dans sa boutique ou que l’on propose un nouveau service, il est utile d’en informer sa clientèle. Courtoisie ou promotion ? L’un n’empêchera pas l’autre, bien au contraire. La maison de thé Caméllia Sinensis l’a bien compris.

D’ailleurs, leur site offre des conseils en matière de thé et aussi des fonds d’écran sublimes.

Caméllia Sinensis, maison de thé informe sa clientèle

La newsletter experte

La newsletter quotidienne du Nouvel Obs

 

Expert de l’information s’il en est, ce quotidien a compris que les internautes sont friands du rich média. Pas d’édito, des images et surtout : de la vidéo directement accessible.

 

La newsletter promotionnelle experte

Nielsen et Norman sont des consultants spécialisés dans l’UX

 

 

Newsletter efficace à défaut d’être design, ici on privilégie le contenu. Le pari est risqué mais force est de constater que cette newsletter se lira facilement.

Les principales règles d’ergonomie et d’écriture sont respectées afin de ne pas embrouiller l’essentiel.

  • espacement, aération du contenu
  • peu de couleurs
  • liens explicites
  • peu de contenu

En résumé

(et parce que j’aime bien les tableaux…)

Emailing

Newsletter

Promotion
Oui
Oui
Base de données
Achat de fichiers
Opt-in
Fréquence
Ponctuel
Récurrent, régulier
Prospection
Oui
Non
Acquisition
Oui
Non
Fidélisation
Oui
L’abonné lui-même demande à la recevoir
Expertise du contenu
Non
Oui
Relation client
Non
Oui
Spam
Parfois
Non

 

Nous avons vu ci-dessus quelques exemples de chaque type avec des illustrations. Par la suite, à vous de deviner quand vous recevrez votre prochaine promo dans votre e-mail. Si vous séchez, postez-nous le lien vers l’emailing en ligne, et faites-moi part de vos commentaires.


A propos Elsa

Professionnelle de l’information communication spécialisée dans la gestion des connaissances. J’apporte un ensemble de techniques, de méthodes et d’outils visant à améliorer l’efficacité informationnelle de l’entreprise, la gestion du changement et donc l’efficacité au travail. Je concentre mes actions autour de la collaboration pour dynamiser l’organisation apprenante.

Laisser un commentaire