8 conseils pour être lu


Comment optimiser la lecture-balayage des mots ?

Sur le web, on ne lit pas comme sur le papier. L’internaute regarde au lieu de lire, et va balayer le texte pour aller plus vite et repérer le contenu qui l’intéresse. Comment écrire pour être vu ? Voici 8 astuces pour créer des entrées de lecture.

1 – Faire de la titraille

Le titre correspond au nom de la page, il est inclut dans la balise <title> et il apparaît en bleu dans Google quand on fait une recherche. Il est différent du titre de l’article (balise H1) et différent de l’url.

Dans le corps de texte, il vaut mieux éviter de réutiliser le titre (la balise H1).  A la place, on peut choisir un sous-titre( H2) puis un petit titre (H3) qui seront explicites pour hiérarchiser les niveaux de pertinence.

Préférer des titres de moins de 70 caractères.

2 – Paramétrer ses URL

Les url explicites, utilisant des mots-clefs améliorent le référencement. Une url signifiante permet à l’internaute et aux moteurs de se repérer dans le site. Cette option doit être configurée dans le CMS au niveau des permaliens.

3 – Rédiger un chapô

En introduction, le chapô permet d’éveiller l’attention et de susciter l’intérêt. Pour cela, il faut répondre aux 7 questions Qui ? Quoi ? Quand ? Comment ? Où ? Pourquoi ? et Combien ? Au minimum, les 5 W (Who ? What ? Where ? When ? Why ?)

4 – Hiérarchiser l’information

Pour favoriser la compréhension, il faut aller tout de suite à l’essentiel. Utiliser la technique de la pyramide inversée permet d’aller du synthétique vers l’exhaustif.

On commence par présenter une accroche : l’essence de l’information puis le corps du texte où l’on développe les propos et on finit par des détails.

5 – Éviter les jeux de mots, rédiger un contenu explicite

On écrira « Maigret casse sa pipe » pour le papier mais « George Simenon est mort » pour le web. L’idée est d’utiliser des mots qu’un internaute lambda saisirait sur son moteur de recherche. Ces mots-clés servent votre référencement sur les moteurs de recherche.

6 – Trucs pour augmenter la lisibilité

  • Créer des listes à puce
  • Insérer du gras dans la police
  • Pour un texte long, utiliser les paragraphes, hiérarchiser avec les balises de titre
  • Aligner à gauche, c’est plus lisible que de justifier un texte.
  • Structurer son contenu en colonnes
  • Ne pas faire des pages trop longues
  • Concentrer l’info essentielle dans la ligne de flottaison

7 – Quel design préférer ?

La police Verdana en 10 points est la plus lisible (si on est dans un style conventionnel). Trébuchet Ms ou Georgia sont également bien utilisés par les anglophones.

Les couleurs chaudes attirent davantage que les couleurs froides.

Les boutons d’appel à l’action sont des éléments visuels bien reconnus et bien cliqués.

Les photos qui représentent les visages sont plus cliqués que les photos de paysages.

8 – La rédaction du contenu

  • La lecture web n’aime pas les fautes d’orthographe.
  • Une idée par paragraphe.
  • Être cohérent dans votre style et votre ton.

 

En respectant ces consignes, vous serez lus par vos internautes. Ces conseils vous permettront aussi d’améliorer votre référencement (cohérence du texte, titrailles, images sont des critères qualitatifs pour les algorithmes de référencement).

Sur Google, 40 % des internautes cliquent sur le premier lien et 5% seulement sur le 6ème. Il est capital d’être situé le plus haut possible, pour cela, il faut prendre en main ces techniques qui permettent un bon référencement sur le web.


A propos Elsa

Professionnelle de l’information communication spécialisée dans la gestion des connaissances. J’apporte un ensemble de techniques, de méthodes et d’outils visant à améliorer l’efficacité informationnelle de l’entreprise, la gestion du changement et donc l’efficacité au travail. Je concentre mes actions autour de la collaboration pour dynamiser l’organisation apprenante.

Laisser un commentaire